5 conseils pour écrire un bon dialogue ?

5 conseils pour écrire un bon dialogue ?

Dans cette leçon on vous propose une liste des conseils pour écrire un bon dialogue en français ou en anglais . dans la mesure où le sujet est en général lié au texte étudié en compréhension il faudra tenir compte du profil psychologique des personnages et de leurs relations et adopter une certaine cohérence avec les événements mentionnés dans le texte.

1.Le niveau de langue :

Le niveau de langue (soutenu, courant…) pour lequel vous devriez opter dépendra de l’âge des
personnages, de leurs relations, de leur milieu socioculturel.

Pour l’écriture un dialogue, il faut respecter des règles assez strictes:Vous avez présenté votre dialogue pour indiquer le moment et le lieu où se passe la scène,
l’identité des personnages, le sujet de la conversation.

2.Présenter le dialogue :

Il existe 2 façons différentes de présenter un dialogue:
Vous pouvez présenter le dialogue comme une pièce de théâtre:
- noms des personnages à chaque réplique
- didascalies / indications scéniques entre parenthèses indiquant le ton, les sentiments, les actions des personnages sous forme… 

  • d’adverbes (lentement…),
  • des verbes 
  • phrases de courtoisie (il y a du bruit)

Exemple : Peter (calmement): "où allez-vous?"
Kate (elle se lève et s'enclenche): «À un ami»
 Vous pouvez utiliser des verbes introducteurs:

Exemple : 
"Où allez-vous?", A demandé Peter.

Joanna se leva et claqua: "à un ami"

Les verbes introducteurs sont au prétérit, et en général sur un schéma Sujet + Verbe affichés au français (Il a dit = dit-il)

Veillez à varier les verbes introducteurs et n’êtes pas toujours «dire»:

ajouter (= ajouter), admettre, répondre, déclarer, exclamer, insister, mentionner, promettre, proposer, remarquer, répondre, signaler, suggérer (= demander), continuer, chuchoter (= chuchoter), accepter, annoncer, ordonner (= ordonner), commander,crier (= crieur), crier / hurler (= hurler), riposter (rétorquer, riposter), lâcher (= lâcher), bégayer, bégayer.

3.Évitez d’abuser d’échanges de politesse et de salutations inutiles.


  • Vérifiez que les répliques de vos personnages s’enchaînent bien. 
  • Veillez à ce que le lecteur sache toujours qui parle. 
  • Il faut que les indications soient suffisamment claires pour que le lecteur ne soit pas perdu. 
  • Allez à la ligne lorsque le locuteur change.
  • Respectez le choix des temps: par exemple à une question sur le passé, sur répond au passé.

4.utiliser les éléments spécifiques


Veillez à utiliser les éléments spécifiques de la langue orale:
  • - les reprises / réponses courtes:
  • Je ne pense pas (je ne le pense pas), j'espère que non (je n'espère pas),
  • J'ai peur de ne pas (je crains que non), sûrement pas (sûrement pas), certainement pas, bien sûr que non (bien sûr que non),Je suppose que oui, je suppose que non, bien sûr, exactement, moi aussi ...
  • - les balises question (il viendra avec nous, non? / C'est une belle journée aujourd'hui, n'est-ce pas? ...).
  • Ils permet souvent de relancer la conversation mais veillez tout de même à utiliser à bon escient.
  • - les formes contractées: «je ne peux vraiment pas rester» et non «ne peux pas» / «je ne sais pas» et non «je ne sais pas»
  • - les gap fillers: bien, tu sais… / bien, euh… / tu vois / je veux dire…

5.Le dialogue doit avoir une fin:

  • Votre dialogue ne doit pas s’arrêter brutalement, il doit avoir une fin.
  • Pensez à insérer des références culturelles, de l’humour, de l’ironie si le sujet le permet.
  • Veillez à réutiliser le vocabulaire et les structures étudiées en classe en faisant attention à ne pas rendre votre dialogue artificiel et peu naturel.
  • Essayez de rendre votre dialogue le plus authentique possible.

Exemples des dialogues:

...
google-playkhamsatmostaqltradent