U3F1ZWV6ZTIyMjE1ODM5MDc4X0FjdGl2YXRpb24yNTE2NzQ4MDcwOTQ=
Abonne-toi sur Youtube


Production écrite : Description d'un lieu fantastique


 Décrire un lieu fantastique en français vous devez utiliser des mots ou des vocabulaires pour transmettre l'image du lieu au lecteur .
Dans ce cours nous allons voir comment rédiger une description d'un lieu  fantastique : c'est pour cela que vous devez maîtriser un certain nombre de mots, de vocabulaire.Aujourd'hui on vous propose des expressions pour apprendre décrire un lieu fantastique  .
 
Utilisez cette liste de mots pour décrire les lieux  fantastique ou décrire un bel endroit  . La vérité est que plus nous lisons, plus les mots resteront dans notre banque de mémoire. Jusque-là, commençons à voyager.

Une liste de mots pour décrire un lieu fantastique : 

Ces mots vous aideront à exprimer vos sentiments vers un lieu fantastique et transmettre  l'image au lecture .
  • Vivant - Plein de vie
  • Attrayant - agréable; charmant
  • Beau - Avoir des qualités agréables ou attrayantes
  • Animé - Plein de vie, d'énergie
  • Calme - paisible; sans stress
  • Charmant - fascinant; sympathique
  • Cosmopolite - Attirer les gens du monde entier
  • Enchanteur - Délicieux; fascinant
  • Fascinant - Séduisant; captivant
  • Frais - Quelque chose de nouveau et plein de vigueur
  • Inspirant - Vivifiant; motivant
  • Vivant - Plein de vie et d'esprit
  • Paisible - calme; amical
  • Intacte - intacte par l'homme; pur
  • Vibrant - Plein de vie; énergie

Description d'un lieu fantastique exemple :


Cet endroit, je l'avais longtemps rêvé. Me préparant à cette descente sans relâche, j'en avais parlé à tout le monde. Elle [est] là devant moi, à m'attendre, la piste parfaite, créant en moi ce sentiment que doit avoir le croyant lorsqu'il rencontre son dieu. Je sens tout mon être battre dans mes tempes, battant la mesure de mon anxiété avec un code que je comprends sans problème : danger. Ce mot, j'aime le murmurer, quand je vois ces sillons dans lesquels je joue mon univers, lignes gravées das la paroi me rappelant à la terre. Et c'est là que je donne la petite poussée me séparant du sol, sentant déjà rouler mon fier engin, m'attirant vers mon sort, ma chute libre. C'est l'étape suivante, l'ultime épreuve. Ce vélo deviendra celui d'un exploit, la seule monture à être passée par là. Je vais connaître ce que la montagne désire faire de moi.

Tout est si intense, une chaleur étrange m'habite, chaleur qui s'intensifie à mesure que j'accélère. Chaleur qui devient insupportable, paniquante. Puis elle dépasse les limites et se met à dégager une lumière opaque. Ce flot lumineux jaillit de mes jambes, là où la chaleur se fait la plus aiguë, prenant ma vue en otage. Sans plus voir, je garde le contrôle, me fiant à l'instinct, me doutant de ce qui vient de se produire, même si c'est totalement impossible. Mon vélo s'est soudé à moi ou l'inverse. Je délire, je suis sans doute mort.
VINCENT GAUTHIER, avril 2005



:
NomAdresse e-mailMessage