Comment rédiger un portrait d'une personne ?

Comment rédiger un portrait d'une personne ?

Pour trouver des idées sur une personne, ou rédiger un portrait il faut l’observer attentivement : comment est-­elle, que fait-­elle, comment se comporte-­t-­elle, quelle est son apparence vestimentaire, quelles sont ses habitudes ? 
Il faut également apprendre à la connaître moralement : ses goûts, ses qualités, ses défauts, sa conduite, ses réactions. 
Lorsque l’on écrit les idées que l’on a sur une personne, on dit que l’on fait un portrait. On distingue : 
• le portrait physique : le corps, l’apparence ; 
• le portrait moral : la personnalité, les traits de caractère.
Quand on fait le portrait de quelqu’un,de quoi fait-­‐on le portrait?à On fait le portrait physique et le portrait moral.

Composition pour rédiger un portrait :

Pour composer un portrait, vous devez:
  • - choisissez soigneusement l'être dont vous voulez faire le portrait;
  • - le représenter avec précision;
  • - vous donner un état matrimonial;
- Établir une fiche descriptive (on note d'abord les impressions générales. Ensuite, on s'intéresse à la silhouette et à tout ce qui touche au portrait physique, puis aux différents traits de caractère. Enfin, on retient les éléments les plus marquants du personnage, qui font c'est unique);
- utiliser les outils de description et de caractérisation:
- les extensions du nom: épithètes, compléments du nom, propositions subordonnées relatives, appositions et attributs du sujet;
- vocabulaire précis;
- figures rhétoriques comme comparaison et métaphore;
- diverses constructions de phrases; vous devriez éviter de commencer la plupart des phrases par: Il (Elle) a ... Il (Elle) est ...;
- choisissez la façon dont vous souhaitez présenter une fois choisi:
- objectivement, c'est-à-dire neutre;
- Subjectivement, c'est-à-dire personnellement, exprimer votre opinion. Cela peut être positif ou négatif, alors nous choisirons un vocabulaire palliatif ou péjoratif.

Exemple d'un portrait :

Portrait d’une jeune fille
C’était un laideron, petit et maigre, avec un nez en trompette, rouge et brillant. Ses joues larges avaient un teint sale. Les yeux enfoncés disparaissaient presque derrière des pommettes osseuses et saillantes. Ce visage était encadré de cheveux mi-longs, bruns et raides comme des baguettes de tambour… L’ensemble de sa silhouette paraissait anguleux et maigre.
                                                         Anne-Marie Selinko, extrait de J’étais une jeune fille
...
google-playkhamsatmostaqltradent