U3F1ZWV6ZTIyMjE1ODM5MDc4X0FjdGl2YXRpb24yNTE2NzQ4MDcwOTQ=
Abonne-toi sur Youtube


Le conte merveilleux : définition et caractéristiques

Le conte merveilleux : définition et caractéristiques

Le conte nous permet de faire appel à notre imagination en nous plongeant dans un monde merveilleux . C'est pour ce cela nous allons étudier le conte merveilleux et ses caractéristiques .

Le conte merveilleux définition : 

Le conte merveilleux est un récit court , imaginaire ,qui se déroule dans un monde ou irréel ne surprend pas les personnages .

Dans ce type de conte interviennent des éléments:
  • Surnaturels ou féeriques
  • Des opérations magiques,
  • Des événements miraculeux propres à enchanter le lecteur, ou l'auditeur, dans le cas d'une séance de conte, généralement empruntée au folklore. (wikipédia)
Le conte merveilleux  est une forme de récit. On y retrouve donc : 
  • les étapes du schéma narratif : situation initiale, élément perturbateur, péripéties, élément de résolution, situation finale ; 
  • des personnages aux fonctions particulières : le héros en quête de quelque chose ou de quelqu'un, entouré d'opposants et d'adjuvants.

Les caractéristiques du conte merveilleux :

1)La présence de l'imaginaire et du surnaturel:

 La présence de l'imaginaire et du surnaturel, considérés comme normaux dans l’univers du conte.

2) des personnages – types : 

- réalistes : familles royales, familles très pauvres...,- imaginaires : ogres, fées, lutins, monstres...,- animaux personnifiés, familiers (ex. : le chat) ou plus exotiques (ex. : le chacal).

3) des lieux caractéristiques : 

château, chaumière, forêt, fontaine...;certains sont des lieux de sécurité, d’autres représentent des dangers.

4) une époque volontairement indéfinie : 

« Il était une fois... »,même si le vocabulaire, les modes de vie décrits dans le conte situent le conte dans l'époque et la région de l'auteur.

5) des objets magiques : 

baguettes, bottes, clefs, lampes...; parfois des formules magiques comme : «Sésame, ouvre-toi! ».

6) des phénomènes de métamorphoses : 

Exemple :
le carrosse dans Cendrillon... 

7) des épisodes répétitifs : 

le plus souvent répétés trois fois pour faciliter la mémorisation ; souvent il s’agit des péripéties..

8) des épreuves, choisies ou subies par le héros ou l’héroïne. 

Pour obtenir l’objet de la quête, réussir sa mission, le personnage principal doit prouver sa valeur (physique ou morale). Souvent les épreuves deviennent de plus en plus difficiles (gradation). 

  9) une fin généralement heureuse : 

les héros et les adjuvants sont récompensés. La situation finale est souvent « fermée », le bonheur des héros semble stable et durable. Tous les problèmes ont été résolus. 
Des formules de conclusion telle que : « Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants. ».

:
NomAdresse e-mailMessage