أخبار ساخنة

Production écrite sur la marche verte

Production écrite sur la marche verte

Le 6 novembre 1975, plus de 350 000 marocains ont marché dans le Sahara pour réclamer la souveraineté du Maroc sur une partie intégrante de son territoire. Ce jour est commémoré chaque année pour immortaliser l'histoire de ses Marocains et de leur roi Hassan 2.

Expressions pour faire une production écrite sur la marche verte :

  • La Marche verte est en elle-même un reflet unique de la croyance, de l'amour et de l'attachement du Maroc à la paix et à la solidarité.
  • En ce jour historique, le 6 novembre 1975, sous la houlette de feu le Roi Hassan II, plus de 350 000 Marocains ont pris part à la manifestation emblématique et pacifique contre l'occupation espagnole des provinces du sud du Maroc,
  • Cet événement glorieux était une démonstration de l'engagement du peuple marocain dans son ensemble à la souveraineté du Maroc sur les territoires alors occupés par l'Espagne.
  • D'une région désertique sans aucune infrastructure, sans soins de santé ni éducation, le travail acharné du Maroc a permis le développement de ses provinces du sud qui disposent désormais de routes et d'autoroutes, d'aéroports, de ports, de villes, de services de santé, d'écoles, d'usines de dessalement d'eau, d'électricité réseaux, a noté le diplomate.
  • Le développement économique des provinces du sud est une réalité qui a été possible grâce à la volonté politique et à la mobilisation de l'ensemble de la société marocaine sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI,
  • Cette marche pacifique a mis fin à près de trois-quarts de siècle de colonialisme et d'occupation amère de ces territoires, et a permis au Maroc de réaliser et de compléter la plus grande partie de son intégrité territoriale.
  • Sa Majesté, feu Hassan II a annoncé l'organisation d'une marche verte pour restaurer et libérer le désert.
  • Le nombre de Marocains qui ont participé à la Marche verte a atteint 350 000 citoyens, dont 10 % de femmes, de toutes les régions du Maroc, en plus de la participation de délégations du Royaume d'Arabie Saoudite, de Jordanie, du Qatar, des Émirats, du Sultanat d'Oman, Soudan, Gabon et Sénégal, et le Secrétaire général de l'Organisation de la Conférence islamique.
  • Le choix du roi Hassan II du nombre de participants marocains était égal au nombre de naissances au Maroc durant cette période.
  • Il n'a pas été difficile pour le roi de convaincre les citoyens marocains d'aller au désert, à cause du relation étroite entre le trône et le peuple, l'amour et le respect dont ils jouissent parmi le peuple.
  • Les volontaires de la marche étaient armés du Coran et aucune arme n'a été portée pendant la marche, confirmant qu'il s'agissait d'une marche pacifique, et la marche a commencé avec beaucoup d'ordre, de précision et d'organisation logistique.
  • Le 9 novembre 1975, le roi Hassan II a annoncé que la Marche verte avait atteint son objectif et a demandé aux participants de la marche de retourner au point de départ, à la ville de Tarfaya.

Production écrite sur la marche verte :



La Marche verte est l'événement marquant du Maroc après l'indépendance pour que le Maroc récupère son désert, il a organisé la plus grande marche pacifique de l'histoire qui a permis la libération des provinces du sud du Royaume. Il a été une occasion en or pour montrer à quel point les Marocains sont liés au Sahara.

La Marche verte était une marche pacifique organisée par le peuple marocain, le 6 novembre 1975 sous le règne du roi Hassan II pour libérer le Sahara des mains des colonialistes Espagnols, 350 000 hommes et femmes ont participé à la restauration de les terres désertiques. Des gens de tout le Maroc, ce sont portés volontaires agriculteurs, commerçants, employés, Ouvriers portant dans leurs mains le Coran, des bannières marocaines et des images du roi, et cette marche est l'un des événements les plus importants après la période du protectorat français.

La Marche verte est venue mettre un terme à la logique de la guerre et au style de l'aventure. Dans l'intérêt de Sa Majesté feu Hassan II d'épargner à la région une guerre dévastatrice, il a pris la sage décision d'organiser une Marche verte et d'appeler à le renoncement à la violence et le recours au dialogue pour régler les différends.

Le 5 novembre 1975, Sa Majesté s'adressait aux Marocains qui se sont portés volontaires pour participer à cette marche en disant :( Demain, si Dieu le veut, les frontières seront franchies. Demain, si Dieu le veut, la Marche verte commencera. Demain, si Dieu le veut, Vous piétinerez une partie de votre terrain et toucherez le sable de vos sables et vous recevrez la richesse de votre cher pays ).

Quatre jours après le lancement de la Marche verte, des contacts diplomatiques intensifs ont commencé entre le Maroc et l'Espagne pour parvenir à une solution garantissant au Maroc ses droits sur ses régions désertiques.

Parmi les résultats de la Marche verte, qui est devenue un jalon dans l'histoire moderne du Maroc, figure l'acceptation par l'Espagne des négociations et l'accès à l'Accord de Madrid le 14 novembre 1975, un accord approuvé par l'Assemblée générale des Nations Unies, selon lequel le Maroc entrée pacifique à Laâyoune, et le retrait de l'administration espagnole de la région, le 26 février 1976, deux jours avant l'échéance du 28 février prévue par l'Arrangement de Madrid.

Autres articles :

google-playkhamsatmostaqltradent